“Retraité·e·s français·es au Maroc : des spatialités privilégiées ?” (Revue européenne des migrations internationales, vol. 39, no. 4, 2023)

Jordan Pinel & Brenda Le Bigot, géographes

Résumé

À partir de deux enquêtes menées entre 2014 et 2019 auprès de retraité·e·s français·es installé·e·s à l’année ou de manière saisonnière dans la région marocaine du Souss-Massa, cet article analyse les spatialités migratoires multiples de ces migrations orientées depuis le « Nord » vers le « Sud ». En interrogeant la dimension privilégiée de ces spatialités, l’article contribue au champ émergeant de lifestyle migration, avec une perspective géographique. Nos résultats présentent les privilèges d’accès et d’usages des espaces par ces migrant·e·s dans la destination marocaine en lien avec leurs positions avantageuses dans les hiérarchies sociales, raciales et nationales en contexte postcolonial. Ces spatialités privilégiées n’en paraissent pas moins diversifiées, au regard notamment de l’hétérogénéité sociale du groupe étudié.

Retrouver l’intégralité de cet article : https://www.cairn.info/revue-europeenne-des-migrations-internationales-2023-4-page-219.htm.

Des « migrations privilégiées » ? Au carrefour des catégories de la mobilité internationale

Brenda Le Bigot, géographe

Au fait, pourquoi vouloir « faire entrer » ces migrant·e·s, qui ne s’identifient généralement pas comme tel·le·s, dans les études migratoires ? Saisissons l’opportunité d’interroger les catégorisations de la mobilité internationale pour comprendre les inégalités migratoires sous un nouvel angle.

Photographie de caristes – Crédit photo : Brenda Le Bigot
Continuer la lecture de « Des « migrations privilégiées » ? Au carrefour des catégories de la mobilité internationale »
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search